Dans la version précédente de sys_alive, avec le système forçant de manière brutale la fin d'un démon qui ne voulait pas s'arrêter, j'ai rendu l'arrêt de mysql terriblement mauvais pour lui-même.

En effet il lui fallait alors un bon paquet de minutes avant de redémarrer, devant reconstruire je ne sais plus quel fichier dont il avait besoin.

J'ai donc rajouté un bloc dans la configuration (demons_brute_stop) qui permet de spécifier pour quels démons on utilise cette fonctionnalité, et combien de tentatives auront lieu au maximum.

J'en ai profité pour rajouter une ligne dans le bloc des process à ne pas tuer si trop long (process_to_keep) :

'sys_alive', # on ne kill pas sys_alive

Voilà tout.